S'il y a une chose que l'on sait de plus en plus ici, de manière généralisée sur tout mais particulièrement dans le Jeu Vidéo (domaine qui nous intéresse tout de même principalement sur ce blog), c'est qu'on a plus vraiment le droit d'avoir un avis qui diverge de ce que la masse exige comme seul avis valable.

Et c'est ainsi qu'on se retrouve avec une liste de titres emblématiques ou non, qu'il vous coutera cher de dire que vous aimez ou au contraire, n'aimez pas. En effet, exprimer ce genre d'avis vous vaudra souvent soit de vous justifier grandement, soit de vous faire relayer au rang d'inculte, de personne n'ayant pas de goût, ou encore vous aurez le plaisir d'apprendre que votre manque d'amour pour le jeu est finalement un manque de respect pour l'équipe.

Ce qu'on oublie de préciser, c'est que tout avis se vaut si tant est qu'il est exprimé avec respect, c'est à dire typiquement que vous ne vous en prenez pas violemment à quelqu'un de manière à le blesser. Mais apparemment cette façon de pensée n'est plus trop valable car liberté d'expression rime maintenant avec liberté d'en avoir rien à foutre d'être l'un des cancers de cette ère et donc rien à foutre des sentiments que peut éprouver votre interlocuteur face à vos propos.

La liberté d'expression aujourd'hui c'est avoir le droit d'aller chercher quelqu'un dans la rue pour lui dire qu'il/elle est moche ou ne mériterait pas d'exister. Si on part de ce postulat réaliste-là, imaginez ce que vous risquez à simplement détester/aimer un jeu que la majorité des gens estiment génial/dégueulasse.

Voici donc une petite liste non-exhaustive de ces jeux que vous n'avez pas le droit d'aimer ou détester, je ne vais pas m'épancher sur des dizaines de titres, vous aurez vite compris la tendance. Il y en a d'ailleurs que je n'aime pas dans la première liste ou que j'apprécie dans la deuxième -histoire de pouvoir m'exprimer avec un tant soit peu d'objectivité. Bonne lecture.

Oh ! Au fait, essayez de tout lire avant d'hurler, vous pourriez être surpris 😉

Ces jeux que vous n'avez pas le droit d'aimer

On va la faire simple : vous êtes un gros casu qui ne sait jouer à rien d'autre si vous vous prenez d'une passion particulière pour les jeux de sport, mais plus particulièrement pour FIFA/PES. Vous êtes très souvent d'ailleurs comparés aux "pigeons qui achètent un nouvel iPhone chaque année".

Je n'aime pas le foot, ça m'emmerde, je trouve ça ennuyant, mais chacun aime ce qu'il veut.

On va la faire simple également : vous référer à la section FIFA/PES.

J'adore les Call of Duty, j'estime ne pas vouloir les payer plein pot au vu des différences moindres d'un titre à l'autre. Mais je passe souvent de très bonnes heures sur ces jeux.

A mon goût ce jeu est une purge. Et c'est l'avis de beaucoup sur le sujet. Je me souviens d'ailleurs avoir déjà partagé mon avis de façon assez arrêtée sur Twitter mais après tout, qui suis-je pour me sentir en droit de dire à quelqu'un qu'il ne peut pas aimer ce titre ? Nous avons tous le droit d'aimer des navets, c'est pareil avec les films (et j'aime beaucoup de navets) ;p

Blague à part, si jouer est censé être source de plaisir, le plus important reste que vous ressentiez ce plaisir en jouant, peu importe si le titre qui vous plait est décrié ou non par la majorité des joueurs.

Si vous aimez ce "genre" de jeu (bel étiquettage dégueu soit dit en passant) et que vous êtes une femme : "bah voilà, ça confirme bien ce que je dis, c'est un jeu de nana, tu fais bien de t'orienter sur ce qui te correspond, les joueuses ne sont pas de vrais joueurs après tout". -> cette phrase est complètement insensée, mais je l'ai souvent lue dans le domaine.

Si vous êtes un homme : "t'as pas honte de jouer à ça, t'es une fiotte ou bien ? Non mais vas-y exprime ta féminité np mdr lol lol"

Quand on est une femme : "oh l'autre mdr, elle se cherche des testicules pour légitimer sa place dans le JV. T'en as marre de faire la féminazi aux cheveux bleus tu compenses en ligne ? mdr lol"

Quand vous êtes un homme : "Encore un mec qui pense qu'avec ses muscles. Abrutis. Ca va, un petit complexe d'infériorité testostérone IRL à compenser ?"

Ces jeux que vous n'avez pas le droit de ne pas aimer

Le sujet de DISCORDE actuel tiens. Je me sentais obligée de le citer ici. Je pense que Jean Zeid s'en souviendra longtemps pour avoir donné son avis. Il faut dire que vous êtes particulièrement inspirés pour le lyncher depuis plusieurs jours. Et même si je ne préfère pas entrer dans ce shitstorm et défendre un point de vue ou l'autre, je tiens juste à dire que ce que vous faites, vos actions de masse là pour cracher sur l'avis de quelqu'un, bah ça me rappelle ce journaliste qui avait vu sa vidéo de gameplay et son éthique salie sur tout le réseau : c'est dégueu, ça pue, et c'est vraiment ce que vous faites de moins bien.

Ceci étant dit : avez-vous noté l'hypocrisie présente autour de ce jeu ? Non parce que, estimer qu'il est impensable de détester un jeu au vu du travail éffectué par l'équipe derrière c'est quand même très hypocrite. Enfin, surtout si c'est votre argument principal pour l'aimer, j'espère que vous appréciez son contenu au moins et tout ce qui le compose :o. Et si certains pouvaient arrêter de se traîner à 4 pattes devant ce jeu pour la seule et unique raison que ce titre fait le buzz au vu de sa qualité et son unanimité ce serait cool aussi.

PS : traiter les gens de pauvres cons car ils ne ressentent pas de plaisir à jouer à un jeu difficile et estimer d'ailleurs que quand on sait jouer ce n'est pas difficile ne vous rend pas plus intelligent.

PS2 : je n'ai jamais aimé les patisserie, et quand bien même demain un chouette type dans sa cabane artisanale sortait les meilleures pâtisseries créées depuis des générations, je n'irai pas changer mes goûts pour autant. Pourtant j'applaudirai la performance et respecterai le travail. 

PS3 : estimer qu'on ne se sent pas faire partie du public cible d'un jeu, estimer que nous n'aimons pas ledit jeu ne fait en aucun cas que nous crachions sur le travail et la performance effectués. 

Qui ne s'est pas fait regarder de travers à l'aveu de son manque d'affect pour la saga Zelda. Qui ne s'est pas fait traiter d'inculte de n'avoir pas joué à Ocarina of Time sur N64 ? Et encore, vous n'aimez pas Breath of the Wild ? Mais vous n'avez absolument aucun goût en matière de jeux vidéo, on parle de basiques là 😮

J'adore l'univers des Zelda, j'ai commencé avec Ocarina of Time sur 3DS que je n'ai jamais terminé, et c'est pas grave. Je trouve les donjons durs, et c'est pas grave. J'ai pas encore passé des heures sur BOTW malgré la passion que j'éprouve quand je parcours les plaines d'Hyrule... Et ce n'est pas grave.

Je pense que vous pouvez ici vous référer à une grande partie de ce que j'ai écrit pour Cuphead.

L'idée c'est que les gens qui n'aiment pas les jeux dits difficiles, comme les gens qui ne veulent pas jouer en cauchemar sur divers jeux ou pire encore, peuvent aimer jouer en facile : sont considérés comme des joueurs illégitimes/casuals/noobs etc.

Comme pour la plupart des titres que je cite dans cet article, aimer/ne pas aimer certains jeux, vous vaut souvent d'être illégitime dans le milieu.

Ahhhhh League of Legends. Le pilier de l'eSport.

Ce jeu qui trouve le moyen de réunir ce qui se fait de plus crade en terme de respect des équipiers/adversaires. J'ai toujours l'impression que si je remets les doigts sur ce jeu, bien des années après ma toute première expérience dessus, je choperai une gangrène instantanée. Cette impression ne vient pas de nulle part. Et si on l'allie au fait que je n'aime pas du tout le système de jeu et que ce n'est tout simplement, finalement, pas mon genre : on comprend vite pourquoi je n'aime pas LoL.

Je suis admirative du beau jeu que je voyais parfois sur les écrans  au Meltdown et j'adore voir combien il peut réunir un nombre incalculable de personnes lors d'événements qu'on ne peut définir autrement que comme "incroyables", mais ça ne va pas plus loin, pour jouer : je passe mon tour.

Final Fantasy, une saga elle-aussi plutôt intouchable -comme beaucoup d'autres au final- mais la guerre que se livrent les aficionados/non aficionados d'FFVII dure déjà depuis des années. Dans un camp comme dans l'autre, les joueurs pensent que la catégorie adverse ne connait pas vraiment l'essence même de FF. Chacun a raison mais surtout tout le monde a tort : car chaque opus d'une saga saura trouver preneur au travers de divers particularités qui toucheront un joueur et pas un autre. Tout simplement.

Personnellement, je n'aime pas FFVII, le chara design, l'ambiance.. Sans parler de ce gameplay qui ne fait certainement pas partie de ce que je préfère : c'est toujours plutôt non de mon côté, à revoir avec le remake s'il sort un jour.

Et il y a tellement d'autres titres qui mériteraient d'être cités ici. C'est justement parce que tout cela existe qu'il est difficile pour tout le monde d'avoir l'ambition de faire un TOP100 le plus unanime et objectif possible. Et l'évolution désastreuse de ces mentalités ne rend que plus dur encore le moindre fait d'essayer de s'en approcher...

Vous ne pouvez pas aimer Assassin's Creed car "ce ne sont que des jeux commerciaux AAA illégitimes bugués", vous devez aimer tout jeu indé car "bon sang ce sont des jeux indé quoi, achète-toi une décence".. Et cela pourrait continuer des heures et des heures avec des petites thématiques principales que nous retrouvons régulièrement :

  • difficulté/facilité
  • AAA/indé
  • saga légendaire / jeu inconnu du grand public
  • basic/reboot
  • retro/moderne

Bref, toujours plus de raisons de nous détester les uns les autres. Toujours plus de raisons de pointer du doigt un groupe de personnes/une minorité. Toujours plus de moyens de prouver à quelle point "nous sommes trop cons" (merci Orelsan).

"Si jouer est censé être source de plaisir, le plus important reste que vous ressentiez ce plaisir en jouant, peu importe si le titre qui vous plait est décrié ou non par la majorité des joueurs."
avatar1
PlayHer
Rédactrice