Nous voilà déjà au 7ème TFGA ! Cela fait donc déjà 7 mois qu’Alex a trouvé un moyen de nous réunir chaque mois autour du petit feu de son blog, chacun amenant sont paquet de chamallows ou son pack de bières (car j’en connais ici qui sont plutôt pack de bières évidemment ;)) et surtout toujours de plus en plus nombreux.

TFGA

Les mois s’enchaînent donc et ne se ressemblent pas, et cette fois-ci nous nous retrouvons pour « Ces sons que nous n’oublierons jamais ». Comme à chaque TFGA, certains axes de mon top se sont formés instantanément dans mon esprit, alors n’attendons plus, voilà mon TFGA à moi :

# 5 Le « Round 1/2 – Fight » de Tekken (BEST = dans le 3)

Ce son que j’ai entendu pendant des années et qui ne m’a JAMAIS fatiguée. Accompagné très souvent de rires, crises de nerfs, disputes parfois aussi, mes souvenirs ne disparaitront jamais sur ce point, car j’ai beau ultra-kiffer Mortal Kombat (qui l’égalerait presque dans mon coeur) et apprécier DoA, Street Fighter etc, Tekken reste LE jeu de combat de mon enfance et de toute la vie <3.

Pour fêter ça je vous balance un petit recueil de tous les sons In Game de la voix off jusqu’à Tekken 6, le plus marquant reste pour moi celui du 3 (qui changeait carrément par rapport au 1 et 2 dans sa dureté/résonance).

# 4 Le son de découverte d’un objet/trésor dans Tomb Raider

Ahhh le fameux « toudoudoum » (bon dit comme ça, c’est pas très représentatif) légèrement psychotique de Tomb Raider, qui se déclenchait quand on trouvait un objet un peu caché, ou plus particulièrement un trésor. La toute première fois que je l’ai entendu, c’était bien évidemment aux côtés de mon papa et je me souviens m’être retournée vers lui genre « C’était quoi ça ?! Y’a un monstre ? », tellement c’était inattendu ! Aujourd’hui ce son reste pour moi l’un des plus mythiques de mon histoire de joueuse, qui ne saurait puiser ses connaissances les plus marquantes, ailleurs que dans le retro.

Pour la peine je vous partage le Let’s Play d’une joueuse que j’ai découvert en faisant mon TFGA Llangdechat qui m’a bien plu, et en plus vous avez le fameux petit son à 3:30 de sa vidéo !

# 3 Le grésillement de la radio dans Silent Hill..

Deux des bruits que j’ai le plus appréhendé dans ma vie se trouvent dans Silent Hill : le grésillement de cette saloperie de radio ainsi que le retentissement de l’alarme. Les deux, quand tu les entendais, la pensée la plus adaptée était « Ok, je suis dans la merde » et aujourd’hui encore je sens l’angoisse me prendre à la gorge quand je les entends. Et pour cela je leur consacre avec grand plaisir la 3ème place de ce top, puisque s’inscrire dans les mémoires des joueurs (qui je pense, sont nombreuses) de cette façon est quand même une sacré prouesse.

# 2 La sonnerie du Codec de MGS

Indétrônable : la sonnerie du Codec. Dans l’idée, c’est tout à fait le genre de sonnerie par défaut présentes dans les vieux téléphones, celles qui nous cassent très vite la tête et qu’on change le plus vite possible. Mais là, c’est la sonnerie du Codec et, pour elle, j’ai regretté un bon nombre de fois d’avoir un iPhone ne me permettant pas de mettre de sons personnalisés en sonnerie d’appels. Aujourd’hui j’ai changé de téléphone et mon plus grand plaisir est d’alterner entre cette sonnerie et aussi le thème de l’écran titre de MegaMan 3.

Mes sessions codec préférées ont d’ailleurs toujours été celles où c’était une nana qui nous appelait / qu’on appelait.. J’ai toujours adoré le design des personnages et surtout des personnages féminins de MGS.. SURTOUT SURTOUT SURTOUT Sniper Wolf <3 Bon et Meryl évidemment. Allez je vous mets quelques extraits ! (attention aux spoilers, on sait jamais hein, je préviens).

# 1 Le son du démarrage de la PlayStation 1

L’ULTIME, le grand, le magestueux, mon bébé : le son de démarrage de la PlayStation première du nom. Une jouissance ultime à chaque fois que j’entends cette petite musique se déclencher. Ce fut d’ailleurs un plaisir immense de le retrouver sur la PS4 à l’occasion de la sortie du thème 20ème anniversaire. Il y a des jours où j’aimerais relancer ma PS1 ne serait-ce que pour l’entendre encore une fois, avec son léger grésillement fatigué, pour oublier combien certaines journées sont pourries. C’est ma came, mon remonte-moral personnel. Je t’aime PlayStation <3.